a

20 juillet 2006

Y a-t-il des limites à l'obscénité de Tsahal?


«From Israel with love», écrit cette gamine.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

D'où vient cette photo collector ? J'ai envie de pleurer.

Bertrand a dit…

Je confirme la demande : d'où vient cette photo ? Elle est presque trop travaillée.

Nidal a dit…

«Trop travaillée»...

Bon, je suggère d'aller faire un tour sur le blog «Vive le feu», dont un billet et son forum sont entièrement consacrés à cette question (la question «trop travaillée» suggérant évidemment quelque chose de précis).

Il existe en réalité trois photographies, selon des angles différents, avec la même petite fille. L'une d'elle, beaucoup plus nette que ma version (qui souffre d'artefacts de compression JPEG), est publiée sur le site du journal allemand Der Spiegel.

Rémy. a dit…

http://ontheface.blogware.com/blog/_archives/2006/7/20/2142505.html

Voilà les explications du photographe.

Je l'ai également vu dans courier intenational.

Elle est copyrighté AP.

De nombreux blogs libanais la reprennent en la juxtaposant à des images d'enfants calcinés.

Je vous laisse juger par vous même des explications du photographe.

Je ne peux m'empêcher quand à moi de ne pas mettre sur le même plan ce qui se passe dans le cadre d'une armée d'état et dans le cadre de milices armées.

Mes condoléances aux victimes.

Nidal a dit…

Oui, et je titre «Tsahal»; je n'irais jamais imaginer ces petites gamines sont «obscènes», et à la rigueur pas plus des parents qui bouffent de la guerre et de la propagande.

Ce qu'on voit, ce sont bien des bidasses, derrière. Ces gens savent très bien quel est l'effet d'une bombe.

Serhan Lama a dit…

J'avais deja vu ces photos sur un blog libanais que j'ai montre a un ami....
Celui-ci a beaucoup travaille avec des enfants dans des camps palestiniens. Il a cherche a travers le theatre a faire surgir de nouveau un espoir. Une image l'a enormement marque....Un e petite fille etait entrain de peindre sur un mur. Un dessin d'une grande beaute, avec toute la charge emotive d'une enfant qui a grandi trop vite. Elle se dessinait elle-meme dans une Palestine envahie. De l'autre cote du dessin, Israel. Dans ce champ, une petite fille israelienne qui est en train de pleurer. Dans une bulle, cette petite fille qui elle aussi n'a pas decide cette situation, dit dans des larmes, Pardon...
Face a ca, on a cette photo horrible....

Anonyme a dit…

moi aussi j'etais choquée de voir ces photos. comment peut on insiter des gamines à une telle haine. ces filles seront les meres qui vont éduquer les prochaines générations. la paix n'est pas pour demain vu cette culture de la guerre et de la haine.
ces photos et d'autres sont signées, copirightées et publiées dans bcp de sites, elles sont très connues .
vous croyez vraiment que la grande machine médiatique israélienne laisse passer l'occasion de les denoncer si elle etaient trafiquées. il sufiit de reflechir 2 secondes.