a

28 juillet 2006

Et Al Qaïda, maintenant!

Les plus grosses ficelles sont toujours les meilleures. Depuis hier, les médias occidentaux reprennent cette formidable information: Al Qaïda entre dans le conflit pour soutenir le Hezbollah!

Hassan Nasrallah, excellent client pour les médias, regard direct, ton calme, discours clair, etc., est supplanté par un abruti hirsute, aux yeux hagards et fuyants, à l'intonation bredouillante, se présentant comme «Ayman al-Zawahiri», «numéro 2 d'Al-Qaïda» (difficile de suivre la valse des numéros deux d'Al-Qaïda, ces derniers temps, je dois avouer que j'avais un peu décroché).

Il y a tout de même une grosse difficulté.

Pour un arabe très anti-sioniste (tel que, au hasard, un membre du Hezbollah), Al-Qaïda est systématiquement considéré comme une création de la propagande américaine. À tort ou à raison, mais c'est ainsi: pour les Palestiniens, les Irakiens ou les Libanais proches de la Résistance, Al-Qaïda est une création américaine.

Donc, si quelqu'un se pointe au Liban Sud en proposant au Hezbollah de venir soutenir le combat, il y a toutes les chances qu'il soit, tout bonnement, livré à la police libanaise pour espionnage et collusion avec l'ennemi.

Confirmation apportée par RIA Novosti: «Le Hezbollah nie toute collusion avec Al-Qaïda». Selon la logique ci-dessus:

En attendant, un dirigeant du Hezbollah a déclaré à RIA Novosti que «l'enregistrement des déclarations d'Ayman al-Zawahiri diffusé par la chaîne de télévision Al-Jazeera était un faux fabriqué par les services de renseignement américains et israéliens».

Il a souligné que le Hezbollah n'a jamais entretenu et n'entretiendra jamais de liens avec Al-Qaïda étant donné que sur tous les plans, surtout religieux et idéologique, il se distingue de cette organisation.

«Le Hezbollah défend les intérêts du Liban et du monde arabe tout entier alors qu'Al-Qaïda fait le jeu de l'administration américaine et que ses actions ne font que porter préjudice à l'islam et à tous les musulmans», a ajouté l'interlocuteur de l'agence.

4 commentaires:

Rémy. a dit…

Putaing, j'y avais cru...

Sont fort ces ricains...

Et surtout ça même où de nous entraîner tous dans le choc des civilisations? A force de crier au loup, il va finir par sortir du bois...

Romain Gary, reviens leur expliquer qu'on est tous frères...

Anonyme a dit…

Article bien vu et bienvenu...

Anonyme a dit…

"war on terror" a besoin de ses justificatifs, comme en Iraq, où le monde est passé par toutes les sauces pour finir sur Al Zarqaoui... Ce qui se passe au Liban a besoin aussi de la touche Al Qaïda, on passe du "kidnapping" au "self-defense" pour arriver au tableau "war on terror"

georges a dit…

c'est vrai que c'est un peu tard ma réponse,mais bordel ce que tu es limité dans ton analyse,tu sous entend que c'est vrai que alqaida est une invention américane,mais pour moi libanais non anti juif je pense que c'est qu'une question de marketing,alqaida intervient pour seulement montrer à tous les islamistes arabes,et à tous antisémites néonazis et une bonne parti des gauchistes qu'elle est aussi en guerre contre les juifs