a

21 juillet 2006

Les anti-libanais

Je découvre que mon petit blog est référencé dans un forum, où il est qualifié de «clairement anti-israélien».

Je voudrais préciser que non, je ne suis pas anti-israélien. Le pays que j'aime et qui est en train d'être systématiquement détruit, c'est le Liban. Être anti-quiconque en ce moment est la dernière de mes préoccupations. S'il faut un qualificatif, ce sera simplement pro-libanais.

Évidemment, c'est la même construction que pour les Palestiniens. Ce qui m'amène à cette remarque. Il y a deux groupes («palestiniens», «israéliens»), et il y a pour chaque les «anti-» et les «pro-». Cela fait quatre combinaisons possibles. Avez-vous remarqué que, pourtant, seules trois combinaisons sont utilisées: «pro-israélien», «pro-palestinien», «anti-israélien»?

Pourquoi n'existe-t-il pas d'«anti-palestinien»? Faut-il croire qu'il n'y a pas une politique et une propagande «contre» les Palestiniens? Cette propagande est, au pire, qualifiée de «pro-israélienne». Critiquez la politique israélienne, et vous avez deux qualificatifs: «pro-palestinien» (qualificatif positif, vous êtes «pour» un peuple) et «anti-israélien» (qualificatif négatif). Le choix de l'un ou l'autre terme définit donc à la fois le qualifié et celui qui qualifie. Mais ceux qui véhiculent la propagande «contre» les Palestiniens ne sont jamais qualifiés que de «pro-israéliens». Il me semble que «anti-palestinien» serait tout aussi pertinent que «anti-israélien», puisqu'il contribue au jugement négatif de ce qu'on qualifie.

Si les deux termes désignent le même objet, le jugement moral qui est transmis est très différent selon que l'on dit «pro-israélien» ou «anti-palestinien».

Aussi je vous propose cette nouvelle contruction: «anti-libanais». Ne dites pas «les Américains sont pro-israéliens», dites «les Américains sont anti-libanais». Ne dites pas de vos médias qu'ils sont «pro-israéliens»; dites «c'est un média anti-libanais».

Quand vous tombez sur ce genre de propagande abjecte qui justifie la destruction du Liban et l'assassinat de sa population, ne dites pas «ah oui, ce type a un parti-pris pro-israélien», dites «ah oui, ce type a un parti-pris anti-libanais».

4 commentaires:

Nidal a dit…

Bon, je me commente immédiatement (je ne voulais pas allonger le billet avec cette considération): il y a au Liban deux montagnes: le Mont Liban et l'Anti-Liban. Alors faites attention: des fois que les habitants de l'Anti-Liban soient des Anti-libanais... ;-)

Dom a dit…

Les mots et leurs conséquences...
Très bien vu.
Il y a un site très intéressant sur cette problématique : Les mots sont importants http://lmsi.net/index.php3

A.J.M. a dit…

Bravo Nidal,

Tu es un homme un vrai dans ce monde de brute où le terrorisme intellectuel nous impose des clichés.

Allain Jules menye.

Anti-cyclone a dit…

Moi je vous trouve surtout intellectuellement honnête, vraiment bien documenté, très clairvoyant.
Tout au début de l'offensive vous avez dévoilé les plans israëliens de morcellement du Liban et du moyent-orient, et aujourd'hui Bush et Condy déclarent que nous assistons à la naissance d'un nouveau moyen-orient... qui consacre l'avortement du développement libanais?

Continuez...

Et merci.