a

28 juillet 2006

La guerre est déjà terminée

Sept jours. La durée de vie d'un événement médiatique est habituellement de sept jours. L'agression israélienne contre Gaza est oubliée depuis belle lurette et, ces derniers jours, celle contre le Liban est en passe de disparaître des médias audiovisuels.

La guerre contre le Liban s'intensifie, la situation des déplacés prend des proportions insoutenables, les destructions se poursuivent, des zones entières du Sud sont purement et simplement rasées, les combats au sol sont d'une violence extrême, mais les médias audiovisuels sont désormais revenus à leurs marrionniers habituels, plus simples à traiter, moins traumatisants pour le citoyen en vacances, moins chers à monter.

Il y aura eu, pour le Liban, une fenêtre d'une semaine. Le premier jour de l'agression ne compte pas vraiment, puisque la soirée fut consacrée à passer, en boucle, les «confessions» exclusives de Zidane.

Désormais, c'est canicule, pollution, manœuvres politiciennes à gauche, à droite, au centre, cyclisme. L'angle quasiment unique de traitement des événéments du Liban, ce sont les déclarations des dirigeants occidentaux qui aimeraient bien, s'il vous plaît, un cessez le feu.

Sur le site de Libération, la liste des articles les plus commentés donne:

et les articles les plus «envoyés» (par email):
Je propose donc à nos valeureux journalistes les thèmes suivants, qui leur permettraient de renouveler leur stock de clichés, tout en se donnant un alibi informationnel.
  • La canicule au Liban: pannes d'électricité, les climatiseurs en panne.
  • Conseil aux personnages âgées coincées à Tyr, à Saïda, dans les villages du Sud: buvez même si vous ne ressentez pas la soif. Mise en place d'équipes de bénévoles pour téléphoner aux populations les plus menacées par la canicule.
  • Pollution des plages libanaises, sur la base de témoignages de touristes occidentaux dont les vacances sont gâchées.
  • Le scandale du dopage dans l'infanterie de Tsahal.
  • Interrogations sur la nouvelle saison de la Star Academy au Liban.
  • Embouteillages: Bison futé annonce une forte mortalité sur les routes libanaises ce week-end.
  • Les Rolling-Stones reviennent en grande forme: participeront-ils au festival de Baalbeck?
  • L'entarteur de Ségolène: «Je voulais qu'elle se prononce sur la situation au Liban». Ségolène refuse: «Je ne me laisserai pas forcer la main par un terroriste. Je ne dirai donc rien sur le Liban.»
  • Damas et Beyrouth se disputent sur la nationalité de l'Ours de Cheeba.
Comme vous le constatez, ce ne sont pas les sujets ni les pitchs qui permettraient de sortir nos médias de leur silence complice.

5 commentaires:

Rémy. a dit…

Manifestation à bruxelles contre la guerre au liban et en palestine.

Dimanche 30 juillet 14h00 Boulevard Roi Albert II (gare du nord).

Venez nombreux...

coco_des_bois a dit…

c'est la presse...

en revanche on a droit à un petit compte rendu le matin sur France Inter, il parait qu'il y a une "guerre" et que mine de rien le hezbollah est super balaise.

Cobab a dit…

A paname, 15 h à Répu demain samedi

Anonyme a dit…

Bravo pour vos articles et celui-là en particulier...quelques fois il faut bien passer par l'humour même s'il est très noir.

Bertrand a dit…

Je ne pense pas qu'il faille se fier aux classements d'articles dans Libération : depuis le lancement du nouveau Libé.fr et jusqu'à récemment, les articles les plus commentés concernaient le coup de boule de Zidane ou, justement, le nouveau Libé.fr. Même au début de la guerre au Liban, aucun article sur ce sujet n'apparaissait dans le classement : les libénautes doivent certainement hésiter un peu plus avant de commenter.

Concernant les articles envoyés, il est prévisible que les articles envoyés concernent essentiellement des anecdotes croustillantes ou rigolotes.

Cela dit, je partage l'idée que la couverture détaillée d'une guerre dépasse rarement 7 jours. Pour se rassurer, le journal de France Info ouvre encore aujourd'hui sur le Liban, malgré le fameux "chassé-croisé" des juilletistes et des aoutiens...