a

25 septembre 2006

Georges Corm vous cause dans le poste

Je le découvre avec un peu de retard, car je m'en suis rendu compte par hasard: abonné au podcast de «Concordance des temps», j'ai constaté ce week-end que le fichier installé automatiquement dans mon petit lecteur électronique et déambulatoire était consacré au Liban.

Excellente surprise: Jean-Noël Jeanneney maîtrise son sujet, et construit son émission du 9 septembre en permettant à Georges Corm d'exposer largement son analyse de l'histoire du Liban. L'émission est titrée «Les communautés au Liban: cohésion et dispersion» pour, dès les premières minutes, dénoncer l'usage même du terme de «communautés»...

Côté musique, certains découvriront l'excellentissime Beyrouth écœuré de Clotaire K (le reste de l'album vaut l'écoute). Quant à Fairouz, forcément c'est toujours nickel.

On devrait pouvoir écouter l'émission de France Culture pendant encore un mois en ligne. La page de l'émission en question est par là.

Pour ceux qui découvrent mon blog, je signale que j'utilise abondamment l'ouvrage Le Liban contemporain de Georges Corm pour mon explication «Au Liban, une mafiocratie contre son peuple».

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Nidal,
Je viens de finir l'écoute. J'ai été frappée de constater combien cet homme s'intéresse à tout ce qui n'est pas lui: as-tu remarqué qu'en face de la connaissance stupéfiante qu'il a des événements, des dates, des personnages historiques, il ne se souvient qu'à peine d'un bout de vers composé par son oncle?
Quant à la voix humble et sublime de Fairouz, il faut rappeler qu'à cause des bombes israéliennes elle n'a pu retentir qu'un seul soir cet été entre les majestueux temples romains de Baalbek, dont l'un d'eux, le deux fois millénaire temple de Bacchus, a été ensuite endommagé par l'impact de la brutalité dont ont fait preuve les aviateurs psychopathes de Tsahal, qui ont montré qu'ils n'avaient d'égard ni pour la personne humaine, ni pour le patrimoine millénaire légué par, et pour, l'humanité. Mais à ces aviateurs lâches qui se donnent le nom de soldats, je dis: Fairouz chantera le Liban de nouveau, et nous remettrons notre pays sur pied comme nous l'avons fait par le passé, et nous nous entêtons à résister à votre barbarie expansionniste, avec l'aide de personnalités lucides et humanistes, telles que Georges Corm. Et bombardez-nous encore, et vous nous verrez encore plus en vie que jamais.

Enma a dit…

Ça ne se télé charge pas un .ram! Comment faites vous pour avoir un bon vieux mp3 pour faire écouter?

Nidal a dit…

J'y suis arrivé par l'intermédiaire du flux RSS du podcast de l'émission.

Malheureusement, le fichier RSS ne contient, à chaque instant, qu'un seul lien vers un fichier MP3, et je ne parviens pas à obtenir l'adresse de l'«ancien» programme.