a

21 août 2006

La terreur en mignonette

Rions un peu avec nos amis américains: Kenneth R. Timmerman expose sur MSNBC que dans le (déjà peu crédible) complot terroriste récemment «déjoué» en Grande-Bretagne, il faut voir les «empreintes digitales» du Hezbollah (10 août).

Le site américain NewsMax, sur lequel il intervient régulièrement au sujet de la crise au Moyen-Orient, dévoile l'ampleur de cette implication. Grand moment de révélations:

NewsMax.com senior correspondent and Middle East expert Kenneth R. Timmerman said Hezbollah might be to blame for the terror plot thwarted by British security agencies Thursday.

Timmerman, appearing as a guest on MSNBC’s “Tucker with Tucker Carlson,” said the plot was reminiscent of one in 1986 that was foiled by French authorities.

“Hezbollah operatives had tried to bring in liquid explosives to launch terrorist attacks,” Timmerman said. “The French caught them and the explosives, which were brought in inside little liquor bottles. This is the kind of thing that has Hezbollah’s fingerprints all over it.”
Nous découvrons donc qu'en 1986, le Hezbollah avait tenté de faire entrer de l'explosif dans des «petites bouteilles de liqueur». Ce qu'on nomme habituellement des mignonettes. Attentat facile à déjouer puisque, comme chacun le sait, les islamistes ne boivent jamais d'alcool; si un barbu transporte des «petites bouteilles de liqueur», c'est évidemment qu'il s'agit d'autre chose que d'alcool. La lutte antiterroriste, ça n'est pas plus compliqué que cela. (Timmerman doit faire référence à des bouteilles d'Arak contenant du nitrate de méthyle.)

Mais ça n'est pas tout. En réalité, l'Iran est directement connecté à al-Qaida! Si.
Timmerman [...] said he also suspects Iran has strong ties to al-Qaida that makes the prospect of nuclear proliferation in that region all the more troubling for the United States and Israel.
Et la théorie politique de l'Iran, c'est d'atteindre le Nirvana (ou un truc semblable peuplé de vierges accueillantes) en faisait exploser la planète:
“He [Ahmadinejad] believes that by setting off a worldwide jihad and a worldwide nuclear cataclysm, that he can bring about the end of the world and that Muslims will be free and be safe.”
Conscient que n'importe quel lecteur ayant raté sa scéance de lobotomie commence à ricaner, Kenneth «arrr» Timmerman insiste:
“This is an ideology we need to take very seriously.”
Al-Qaida «fortement» lié à l'Iran (et non plus à l'Iraq) qui veut la bombe atomique dans l'unique but de déclencher l'Apocalypse nucléaire (stricto sensu: Dieu choisira les siens), et qui demande au Hezbollah de placer des mignonettes d'Arak piégé dans des avions britanniques, ça vous semble un peu tiré par les cheveux? Attendez, vous oubliez les Chinois.

Un docteur Abdullah Al Madani expose courageusement, dans le quotidien Gulf News (basé à Dubai), le lien entre la Chine et le conflit au Moyen-Orient («A Chinese link to Middle East conflict», 19 août):
The most important aspect of the alliance, however, is Tehran's access to the technology being developed by the Chinese People's Army, particularly in the area of cruise and ballistic missiles. This has long been an issue of great concern for the Americans. Washington has repeatedly expressed its dissatisfaction on the grounds that promoting the military capability of Iran's Islamic regime could raise tensions in the Gulf and threaten US interests in the region and the safe passage of oil tankers.
et de conclure très sérieusement:
China, therefore, is indirectly responsible for encouraging Hezbollah to act as a state within the state and drag Lebanon into war.
Vous lisez bien: la Chine est responsable d'avoir encouragé le Hezbollah à agir comme un État dans l'État et à plonger le Liban dans la guerre. «Indirectly», of course.

Mais n'était-ce pas, auparavant, la «faute» aux Russes?

Comme on dit au Liban: «Al hak a’telyen» (d'après le titre d'une ancienne pièce de théatre). C'est-à-dire: «En cas de doute, blâmons les Italiens».

3 commentaires:

laroque a dit…

Quel plaisir de vous suivre sur ce site!entre les articles de fond(auxquels j'ai envie de répondre mais en prenant le temps de la réflexion)et vos articles,aussi importants, même si le ton ironique prête à sourire,je me sens un peu débordée!
Vous êtes apparu dans la tempête,mais j'espère que vous resterez avec nous en dehors de ces malheurs,j'aimerais que vous puissiez continuer à éclairer l'évolution du Liban.
La chute de votre article ne manque pas de sel quand on apprend la prise de position israélienne sur la future FINUL!

Elisabeth a dit…

Oui c'est vrai ,je suis devenue accro à votre site et le recommande à tous les amoureux du Liban (dont je suis).
Merci de cette vision ironique ,sans concession et surtout fort bien documentée.
Continuez,s'il vous plait
Elisabeth

Anonyme a dit…

Ben quoi, arrêtez de ricaner : il faut quand même bien que ce soit la faute de quelqu'un et ce quelqu'un ne peut être dans le camp du bien (c'est-à-dire le notre, bien entendu) !

Vivement qu'on ait conquis une ou deux planètes habitées : on pourra alors plus facilement désigner des coupables et leur casser la gueule sans que notre écosystème en souffre. Enfin, en espérant que les habitants de ces planètes soient incapables de répliquer.