a

25 mai 2007

Voir Beyrouth et vomir

Vous voulez de l'odieux, du raciste, du répugnant (et du affreusement mal écrit)? Vous voulez comprendre pourquoi le Liban va purement et simplement disparaître? Il suffit de lire l'éditorial de ce jour de L'Orient-Le Jour, affligeant quotidien francophone devenu l'organe officieux des Forces libanaises. J'évoquais avant-hier l'invraisemblable cynisme des néo-conservateurs, dont la grande force est d'être capable d'éradiquer la réalité. En voici un cas exemplaire.

Chant de guerre
de Ziyad Makhoul

Le Liban et la Syrie, que cet ahurissant Ehud Olmert est en train de draguer de plus en plus ouvertement, sont désormais bel et bien en guerre: à chacun ici, donc, de choisir son camp. Ou, ce sera certainement plus honorable de fermer sa gueule: il est justement, en ce moment, de monstrueuses non-assitances à pays en danger comme de bien assourdissants silences qu’il faudra vite décrypter, une fois la guerre gagnée. Des coups de Jarnac et des silences jaloux, envieux: le cabinet Siniora, éminemment, évidemment critiquable dès lors qu’on le laissera travailler, a ceci de somptueux, dans ce monde post-11 Septembre, qu’il est le premier gouvernement libanais à engager, enfin, la guerre contre le terrorisme, à s’engager carrément. Cela peut paraître banal, comme cela, à première vue; c’est juste énorme.

Le Liban et la Syrie sont en guerre, et cette guerre se fait sur trois fronts.

Il ne pourrait et ne pourra y avoir de solution politique, de compromis, de compromission avec cette Barbie syrienne mortifère qu’est Fateh el-Islam et que le régime de Damas a décidé d’exhiber dans l’une des pires superpoudrières libanaises: le camp palestinien, cette entité kystique dans laquelle grouillent, par définition, et s’opposent mille et une obédiences. Double et monumental défi ainsi imposé au gouvernement Siniora: réussir cette guerre contre le terrorisme et réussir là où tout le monde a toujours échoué, réussir à changer drastiquement la mentalité des réfugiés palestiniens au Liban en leur faisant comprendre qu’il est largement temps pour eux de remplir, sans tergiverser, sans pinailler, sans hésiter leur incontournable et, surtout, leur non négociable devoir de sol. Même si cela doit passer par une auto-intifada, une orageuse remise en question: en accueillant les terroristes, en les autorisant à opérer à partir de leur camp, en acceptant bon gré mal gré de leur servir de boucliers humains, les réfugiés de Nahr el-Bared, soumis sans aucun doute à de nouvelles et insupportables misères, n’en restent pas moins les seuls responsables de cette naqba. C’est uniquement en remplissant ce devoir de sol, en aidant par tous les moyens, politiques et militaires, cette armée libanaise qui, n’en déplaise à certains médias étrangers trop rapidement larmoyants, fait tout pour éviter la mort d’innocents, que les réfugiés palestiniens pourraient alors commencer à militer pour certains droits qui rendraient plus facile l’attente de l’urgentissime retour en Palestine.

Deuxième front de guerre libano-syrien, désormais diplomatique, dans les couloirs du Palais de Verre: le tribunal international, avec aux avant-postes l’indispensable Tarek Mitri. Et, en renforts, comme d’habitude, une France déterminée à assister, du premier rang, à la naissance de ce tribunal: pour le coup, ce si cher Émile Lahoud, qui s’était chaudement félicité du départ de Jacques Chirac, a dû apprécier hier à sa juste valeur la visite et la conférence de presse au Sérail d’un Bernard Kouchner surdopé. «Ne comptez pas sur la communauté internationale et en tout cas pas sur la France pour renoncer au tribunal international», a-t-il asséné avec un clin d’œil complice, amical et invisible au bon Sergueï Lavrov; un tribunal qui sera très certainement adopté sous le chapitre VII mardi 29 mai, grâce ou plutôt à cause de l’opposition libanaise, qui a décidé de le politiser à outrance et qui s’y est employée comme une reine. Il serait à ce propos totalement faux de penser que le mode contraignant de la future résolution gêne le moins du monde cette opposition seulement préoccupée à sauvegarder les apparences face au régime syrien; au contraire, il la soulage.

Troisième front de guerre entre Beyrouth et Damas, peut-être le plus pervers, pernicieux en diable, psychologique et criminel: la peur. Achrafieh la FL, Verdun la Courant du futur, Aley la PSP: premiers volets sanglants d’une danse de mort que le régime baassiste ne compte aucunement arrêter, d’un tryptique d’incendies qu’il compte bien démultiplier à volonté: coupler dans la tête de chaque Libanais la terreur de se faire tuer au dégoût de son pays, lui faire regretter au centuple chaque I Love Life qu’il a scandé, collé, affiché, hurlé; mettre en quarantaine un pays qui a le culot de vivre et de vouloir vivre libre et ouvert aux mondes et le suicider économiquement, lui offrir une troisième misérable, monstrueuse saison estivale; abuser de la psychose et transformer les Libanais en autant de zombies. Dans cette guerre, pourtant, voilà les vrais combattants: des Libanais, citoyens et responsables, qui ont toujours balayé d’un revers de la main et d’un éclat de rire, d’une bouteille d’arak ou d’une orgie de décibels les bombes, les voitures piégées, les faiseurs de cadavres. Les vrais gagnants.

Une lutte implacable contre le terrorisme; un combat jusqu’au-boutiste pour l’avènement de la vérité et de la justice; un transcendement de soi au quotidien pour bouffer la vie à pleines dents et la faire triompher: sans doute fallait-il cette guerre-là pour mettre l’État en marche, triplement et sacrément en marche, envers et contre tous ses contempteurs, du dedans et du dehors. Plus encore: pour la première fois, et voilà certainement pourquoi la victoire sera au rendez-vous, pour la toute première fois depuis le début des années 40, l’État et le peuple libanais mènent, après l’avoir librement décidée, leur propre guerre.
(C'est moi qui ait souligné certains passages en gras.)

Pour donner à réfléchir, voici ce qu'écrivait Adolf Hitler dans Mein Kampf:
Un trait de génie d’un grand chef est de toujours laisser entendre que des ennemis, même très éloignés les uns des autres, appartiennent à une seule et même catégorie, car chez les faibles et les indécis, se savoir des ennemis différents éveille bien trop aisément un doute quant au bien-fondé de leur propre cause.

38 commentaires:

Anonyme a dit…

Liban
Alors, l'impression semble être celle d'un pays miné, écrasé par deux états terroristes, d'une part Israël et d'autre part la Syrie.
Malgré tout, un état qui accepte encore les réfugiés palestiniens, dont plus personne ne veut, ni au polit-bureau de l'ump et du parti socialiste français, ni chez les refoulés de l'islam radical.
Je chie sur les religions.
xas

Anonyme a dit…

MESSAGE AU WEBMASTER


De : philippe barbrel - Contre Info.

Bonjour,

J'ai décidé de publier la traduction du texte de Franklin Lamb, paru hier sur Counter Punch, qui porte de sérieuses accusations sur le clan Hariri et les FSI, et propose un décryptage inédit de l'enchainement des évènements de ces derniers jours.

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1024

J'ai tenté, sans résultats probants, de trouver des éléments permettant d'évaluer le CV et la crédibilité de Lamb (en dehors de ses ouvrages)

Avez vous des renseignements à son sujet ?

Et si vous en avez le temps, quel est votre appréciation de son papier ?

Cordialement

Philippe Barbrel

contreinfo@laposte.net

Nidal a dit…

@ Philippe

Difficile à dire. Je ne connais pas tous les auteurs sur le Liban; peut-être un lecteur de ce blog pourra mieux vous éclairer.

En revanche, toujours la difficulté de l'absence de sources. Dans la démonstration, un tournant important est la phrase: «Le MF a mis fin aux versements sur le compte du Fatah Al Islam, compte lié à la famille Hariri.»

D'où tient-il cette information? (qui est centrale dans la démonstration).

Anonyme a dit…

Toujours très instructif de constater qu'on peut citer Mein Kampf pour critiquer des prises de position au XXIè siècle!! Quel anachronisme!! Ou quelle inculture ? Mais c'est une pratique régulière chez certains Libanais qui n'ont pas connu la Seconde guerre mondiale qui s'est déroulée en Europe occidentale, en France notamment, de citer Hitler ou des antisémites notoires (ça me rappelle des spots de TV diffusés au Liban en 2000 : tiens, tiens, comme c'est bizarre, ces clips étaient l'oeuvre du... Hizballah!!). Ce n'est pas parce que cet article cité n'est pas bon qu'il faut employer des moyens aussi studpides et peu pertinents pour le descendre. Sauf à être proche du Hizballah (mais à ce moment là, il ne faut pas se cacher cher "Loubnan Ya Loubnan"!!! Dévoilez-vous...
signé : un Libanais fou amoureux lui aussi de son pays (mais lequel?)

Nidal a dit…

Il me semble assez clair (si on lit ce blog) que je ne reprends pas Hitler à mon compte.

En revanche, oui, il faut faire remarquer qu'encore et toujours la réthorique néoconservatrice se résume à «définir l'ennemi», et que cette façon de faire de la politique est le fondement même de la pensée politique d'un Hitler ou d'un Goebbels.

L'incantation bushiste à «choisir son camp», reprise ici, n'est pas une innovation politique. C'est une méthode totalitaire classique.

Autant le rappeler.

Anonyme a dit…

@nidal

that's the question...

Et c'est aussi pourquoi j'ai hésité à publier dans un premier temps.

Ce n'est qu'en raison de l'indiscutable qualité des auteurs publiés habituellement par Counter Punch que j'ai sauté le pas.

naila a dit…

les lecteurs libanais de l'orient le jour ne sont pas plus de 5.000 et ceux du daily star encore moins nombreux... inutile de s'en faire pour l'effet de leurs papiers... et perte de temps de les lire !

dimsum a dit…

pour ce qui est du côté facho de ceratins partis chrétiens, il suffit de se balader dans les quartiers chrétiens de beyrouth (comme Ashrafieh par exemple)pour voir sur les murs la croix phalangiste qui sent bon la croix de fer... et rue Monnot, certains videurs de boîtes de nuit ne cachent pas les svastikas tatouées sur leurs avant-bras...

a+

K. a dit…

La diarrhée verbale cholérique de Ziad Makhoul est très dommageable pour les rares véritables journalistes de L'Orient Le Jour comme la très respectable Scarlett Haddad.

Sébastien Fontenelle a dit…

Il est formidable, ce blog.
Merci.

Byblos a dit…

L'Orient-Le Jour qui a jadis été dirigé par de grands journalistes comme Gabriel Khabbaz, Georges Naccache, René Aggiouri, Édouard Saab, n'est plus qu'une feuille de chou dont le clan Hariri est propriétaire ou, à tout le moins, actionnaire très majoritaire.

Les Forces Libanaises de Samir Geagea dit «le docteur» pour avoir commencé jadis des études de médecine jamais menées à terme, n'occupent, au Liban, que l'espace politique que le duo Hariri/Joumblat veut bien leur assigner.

Byblos a dit…

Je crois qu'au delà du jugement de valeur qu'on peut porter sur l'article de Zyad Makhoul, il faut essayer de saisir l'objectif visé par l'article.

Il faut aussi faire attention à ne pas éveiller de vieux démons que les trois bombes distribuées dans un admirable «équilibre confessionnel» cherchent justement à éveiller.

Ni L'Orient-Le Jour, ni Zyad Makhoul, ni Samir Geagea ne représentent les chrétiens du Liban. Si la croix des F.L. de Geagea evoque la croix de fer, elle n'est pas le signe par lequel les chrétiens du Liban se reconnaissent. Si certains videurs de boîtes de nuit puent le nazisme, la généralisation abusive n'a pas meilleure odeur.

Manifestement, les trois bombes, la campagne médiatique reliant Fateh el Islam à la Syrie, l'article de Makhoul où il fait mine de renvoyer dos à dos la Syrie et Israël, tout cela me semble avoir un but précis : tenter désespérément de faire l'unanimité des Libanais non chiites, afin de mieux isoler ces derniers. Taper sur les Palestiniens, les traiter de tous les noms, pourrait aider à fourvoyer certains chrétiens qui ont gardé un mauvais souvenir des années 69 à 82.

Il ne faut surtout pas entrer dans ce jeu. Mais plutôt regarder du côté de l'alliance CPL-Hezbollah-Amal-P.C.-Marada et les leaders sunnites ou druzes tels que Oussama Saad, Omar Karamé, Salim Hoss, Arslan, etc.

Sur le plan intérieur libanais, la lutte n'est pas confessionnelle. Mais Hariri, Joumblat et ceux qui les conseillent font tout ce qu'ils peuvent pour qu'elle le devienne.

Il ne faut surtout pas faire leur jeu.

Anonyme a dit…

The plan is US-NATO military bases in Tripoli-Lebanon

Roads to Iraq – via uruknet.info May 24, 2007

Lebanese newspaper Al-Diyar reported in 15-04-2007 and that is about 5-6 weeks before Nahr Al-bared violence started and this is the exact translation word by word:

Reported by Bachus Faghali:

Under the cover of fighting Salafi, Islamists fundamentalist in Lebanon’s Northern region [starting from Akkar via Tripoli to the Dinniyah-slopes], and after two years of hesitation, NATO decided to join the Lebanese territories to North-African &African coast military region, to establish Military airbases.

In this context, NATO’s Staff Member showed the importance of Qlei’at air-base near Lebanese-Syrian borders, using this vast area as bases for fast intervention troops.

American-German-Turkish military delegation toured and surveyed Akkar region, reported to the NATO headquarter in Brussels, mentioning that the military bases will contribute to the development and the economic recovery in the region, advising the government to focus on the financial aspect and positive reflection on the population of the region, giving the bases a name "Lebanese Army and Security training centre".

As for Fatah Al-islam organization, Arabtimes says that exactly what I earlier (1)-(2) said:

"Fatah Al-Islam" is a Militia established by Sa’ad Harriri and the Jordanian intelligence to counter Hizballah, leading to later engagements between the Lebanese army against Hizballah

www.uruknet.de:80/?s1=1&p=33137&s2=25

Also see:
Bush Administration arranged support for militants attacking Lebanon

www.thetruthseeker.co.uk/article.asp?ID=6608

U.S. Rushes Military Aid To Lebanon To Battle Insurgents

www.thetruthseeker.co.uk/article.asp?ID=6628

Lebanon violence is part of US “creative chaos” plan


http://mparent7777-2.blogspot.com/2007/05/lebanon-violence-is-part-us-creative.html

Last updated 25/05/2007

K. a dit…

Jund Al cham correspond -t-il au Bilad Al Cham évoqué par Bernard Rougier dans son article paru au mois de janvier dernier sur le monde diplo?

Nidal a dit…

@K.

Je l'ignore, je vais essayer de me renseigner.

C'est assez curieux, d'ailleurs, car si le terme Jund renvoit bien à un groupe humain («Les armées»), le terme «Bilad» désigne une zone géographique («Les contrées») – Bilad ash-Sham étant un terme habituel pour désigner la Grande Syrie.

Ce qui fait que «Bilad ash-Sham» pour un nom de groupuscule est un peu étonnant.

Je ne trouve pas en ligne d'autre mention d'un «Bilad ash-Sham» en tant que groupuscule islamiste que dans l'article du Diplo.

Anonyme a dit…

For your info, Hanna Safatly made the LF flag (inspired of the red rosette of the Lebanese Air Force, which was a green equilateral triangle replaced with a Cedar copied from a 25 Lebanese piastres coin) and Fouad Abou Nader made the LF cross (launched during the "Resistant Prayer Day" in Mar Charbel Church in Annaya (19 April 1984) as a symbol for martyrdom and glory, and not as an intimidation sign against non Christians) and the LF delta (triangle which refers to the three areas of resistance: Ain el Remmaneh, Furn el Chebek and Ta7weeta).


الصليب المشطوب له ثلاثة معان، وهي كما وردت حرفيا عند إطلاقه في التاسع عشر من نيسان عام 1984: "صليب المقاومة اللبنانية مستوحى من الصلبان المشرقية ويرمز إلى ثلاثة: 1ـ صليب مخلصنا يسوع المسيح، اللون الأحمر دلالة على الشهادة والمجد. 2ـ صليب مسيحيي لبنان، دلالة على معاناتهم عبر التاريخ. 3ـ "الشطبة" عند قاعدة الصليب، ترمز إلى قوة الإرادة عند مسيحيي لبنان والتصميم على إبقاء الصليب مغروزاً في هذه البقعة من العالم. أما تاريخ إطلاقه رسمياً: فإن هذا الصليب أطلقته المرشدية الروحية في القوات اللبنانية في يوم صلاة المقاوم في باحة محبسة القديس شربل في عناية بتاريخ 19 نيسان 1984".
إلا أن الشطبة عند القاعدة يجد لها البعض تفسيراً آخر، فسيدة وبرنا تقولان إن الشطبة عند القاعدة هي "عندما كان المسيح يمشي حاملاً الصليب، شطبه حتى يبقى وينغرز في الأرض..".

Samir Geagea a détourné la signification de la croix des FL. Il a retiré la croix des FL comme symbole de son parti des FL depuis 2005. Son site est: http://www.lebanese-forces.com/
Par contre, Fouad Abou Nader et les compagnons de Bachir Gemayel ont conservé la croix des FL qui signifie nullement pour eux une haine envers les musulmans d'autant que vous pouvez voir lister la liste des martyrs musulmans des FL sur leur site: http://www.ouwet.org/

dimsum a dit…

une iconographie politique chrétienne tellement humaniste...

http://socialdemocratic.org/gallery/logos

(sans présumer nullement que ce soit l'avis de tous leschrétiens...)

al akl a dit…

Bonjour,
Génial ce blog, continuez à nous trouver les infos qui manquent et à nous renseigner sur ce qui se passe au pays du cèdre. L’autruche médiatique en plantant sa tête dans le sable pense que l’on ne voit pas que son nez n’en finit pas de s’allonger. Et cela malgré une forte baisse de vente et de lecture de ses torchons. Le comportement des médias mainstream commence de plus en plus à ressembler à de l’autisme, enfermés dans leur mensonges et leur négation du réel, ils ne se rendent pas compte que l’info passe et que leurs pires projets sont en passe d’être déjoués sinon observés à la loupe en temps réel.
Kouchner, notre french doctor, sioniste acharné, cherche avec les élites libanaises corrompues, et celles d’Israël à mettre le feu au Liban. Je crois me rappeler que lors de la guerre de 2006 il avait dit qu’il fallait laisser à Israël le temps de débarrasser le Liban du Hezbollah, et qu’Israël était en droit de se défendre, la bonne blague, on sait depuis, que cette guerre se trame en coulisse depuis assez longtemps pour lui ôter sa spontanéité, rire n’est pourtant pas à l’ordre du jour face aux carnages qui s’annoncent et à ceux passés. Le voir aujourd’hui accueilli avec des embrassades et l’entendre dire qu’il veut aider le Liban, ne devraient éveiller que la suspicion et l’inquiétude. Voir les américains envoyer des armes par avions cargos entiers alors qu’ils ont fournit toutes les armes qui ont permis la ruine des infrastructures libanaises, démontre que leur but est de finir le travail commencé par Israël. Qui a du au passage fuir la queue entre les jambes face au Hezbollah déterminé…
Le tribunal appelé par ce genre de personnage ne cherche qu’à désigner le bouc émissaire qu’est la Syrie, et à éviter que l’on cherche de vraies preuves qui incrimineront le seul gagnant de l’affaire, c'est-à-dire Israël car malgré sa fuite il a réussit à semer les graines de la discorde. Tout dans cette affaire sent les services israéliens, de la technique utilisée pour Hariri, à celle des faux islamistes qui sortent au moment propice. Sans compter les preuves existantes des cellules arrêtées dernièrement.
L’été va être chaud dans la région… Et en tant que français nous avons une grande responsabilité dans le chaos qui règne depuis trop longtemps. Nous sommes de tout cœur du coté du peuple Libanais qui ne connais que l’adversité et le mépris des grands de ce monde.
Le Hezbollah n’est peut être pas la meilleure des chances du Liban, mais il est en tout cas la seule. Car pendant que les autres font des affaires sur le dos du peuple, lui il s’organise et s’entraine à riposter et à rendre la tache moins aisée à tous ceux qui veulent détruire l’unité de ce peuple multiculturel et multiconfessionnel mais uni. Il reste à espérer que le Liban ne sombrera pas dans la guerre de par ces manigances.

bech a dit…

Une fois de plus Hitler montre tres clairement qu'il n'a rien a tenir de Nietzsche. Pauvre Nietzsche...

Anonyme a dit…

Liban : Construction d'une Base de l'OTAN (US) à Kleiaat Liban Nord.
Selon un article paru dans un journal libanais Aldiyar ainsi que d'autres sources libanaises, la base de l'OTAN devrait être construite sur les terrains de la base aérienne désaffectée de Klieaat dans le nord du Liban.

Cette base devrait servir de quartier général pour une force d'intervention rapide de l'OTAN avec des escadrilles d'hélicoptères, et des unités des forces spéciales, bien que l'installation de cette base soit présentée par le gouvernement libanais et celui de son protecteur, le gouvernement US comme devant être utilisée pour l'entraînement des forces libanaises de sécurité. Ce sont le secrétaire à la défense US et les chefs d'états majors conjoints qui ont fait passer ce projet.

On sait qu'avant d'être assassiné, l'ex premier ministre libanais Rafik Hariri était connu pour être fortement opposé à l'installation d'une base américaine au Liban y compris sur l'ancienne base aérienne de Kleiaat.

Selon une information déjà révélée sur un site américain, celui du journaliste d'investigation Wayne Madsen (21 juillet 2006 http://www.waynemadsenreport.com/) c'est la société américaine Jacobs/Sverdrup qui aurait remporté cet important contrat de construction. Cette base devrait servir en soutien à la présence prolongée des US au Moyen Orient y compris en Irak.

L'éditeur de ce blog rapportait déjà le 11 mars 2005 :

"Des experts dans les médias à Washington et à Jerusalem ont avancé que l'assassinat d'Hariri était l'œuvre du renseignement syrien sur ordre du président Bashar Assad. Cependant, un certain nombre d'observateurs politiques du Moyen Orient à Washington affirment que l'assassinat d'Hariri n'était pas dans l'intérêt d'Assad, mais que les administrations Bush et Sharon avaient tout à gagner de cet assassinat, dont l'insurrection populaire contre l'occupation syrienne. Selon des sources du renseignement libanais, le contrat pour la base aérienne au Liban nord avait déjà été attribué, sans même l'autorisation formelle du Liban, par le Pentagon au groupe d'engineering Jacobs de Pasadena en Californie. D'autres soutiens en matière de construction seront fournis par Bechtel. Jacobs engineering et Jacobs Sverdrup font actuellement de la sous-traitance en Arabie Saoudite pour Aramco, en Irak pour l'autorité d'occupation, en Bosnie, en Turquie, en Syrie, au Liban, en Israel en Jordanie, au Yemen, à Oman et dans les Emirats Arabes Unis."

Cette base au nord Liban serait utilisée comme point de transit et de logistique pour les forces US en Irak et comme zone de repos et de relaxation pour les troupes dans la région. En plus, la base libanaise serait utilisée pour protéger les pipelines de pétrole de la région (Baku-Tbilisi-Ceyhan et Mosul/Kirkuk-Ceyhan) de même que pour déstabiliser le gouvernement syrien d'Assad.

La taille de cette base serait, selon ce qui est rapporté, identique à celle de la grande base aérienne américaine Al Udeid au Qatar. Selon un certain nombre de sources des renseignements, les assassinats d'Hariri et d'Hobeika auraient été autorisés par des responsables clés de Washington, (Karl Rove et Elliot Abrams). La liaison entre la Maison Blanche et le bureau de Sharon (à l'époque premier ministre israélien ndlt) concernant ce type d'assassinat c'est justement Abrams.

Source : http://www.waynemadsenreport.com/

Wayne Madsen est ancien officier de la marine US et a travaillé sous l'administration Reagan à l'Agence Nationale de Sécurité.

Traduction/synthèse Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

http://www.planetenonviolence.org/index.php?action=article&numero=1205

Anonyme a dit…

Pauvres palestiniens !!

Ils sont toujours déchirés entre des conflits d'un monde merdique.
On les oblige à fuir leur pays en 1948 (La Palestine, volée par les Israéliens), pour ensuite être terrorisés et les obliger encore une fois à fuir un camp oû on ne trouve même pas d'eau potable, presque jamais d'électricité et où les maladies graves (cancer, diabete, ...) sont fréquentes même chez les jeunes, sans parler de l'handicap.

Ils étaient les premiers étonnés de voir pénétrer dans leur camp des inconnus de différentes nationalités. Ce ne sont pas eux qui ont accueillis ces terroristes. Surtout que les soldats libanais entourent le camp et vérifient toute entrée et sortie depuis presque un an. Les gens sont foullés donc on se pose des questions!! Comment ces gens ont pu pénétrer ce camp malgré la présence des soldats ? Comment est ce les soldats n'ont pas vu passer cette quantité énorme d'armes ??! Il faut creuser et voir pourquoi un complot a lieu contre les palestiniens ? Que les libanais fassent comme Hitler et qu'on les éradique... à mon avis ces gens remerciront tout le monde une fois pour toute. Car ils ont trop souffert. Ils ne vivent presque pas...Si on appelle ça une vie !!!

Ce n'est pas de leur faute si les arabes sont devenus les rois des cons.

Tomate a dit…

Comment ceux, qu'ils soient libanais, français ou américains, qui réclament un tribunal international pour l'assassinat d'Hariri, peuvent-ils ne pas réclamer avec encore plus de force le même tribunal pour les assassinats de civils (plus de mille) commis par Israël au Liban?

C'est tellement obscène qu'on ne comprend pas que ce soit possible.

Sophia a dit…

Il me semble que Lamb ne sait plus quoi écrire et devient de plus en plus erratique. J'ai cité ses deux premiers articles mais le troisième qui fait fureur sur la blogosphère aujourd'hui et qui est publié sur Counterpunch, me laisse froide. J'ai l'imoression qu'il commence à raconter les rumeurs autour de lui.
Du coup, je lui ai écrit pour savoir si l'article était bien de lui, façon de signaler mon incrédulité. J'attends sa réponse. Elle ne viendra peut-être pas. On verra.

Anonyme a dit…

Meme si j'adhere entierement a l'idee que vous vous faites des vendus de l'Orient-le-Jour, je prefererai ne pas les massacrer de la sorte parce que justement chacun a le droit de s'exprimer et toujours.
J'ai ecrit plusieurs fois a ce Monsieur Makhoul histoire de lui poser quelques questions sur ses chers et tendres mais bof ... il faut comprendre que l'experience des Libanais a ete dure aussi et que des fois, "ils ont le droit d'etre betes et abrutis et de reagir. J'ai sans doute un point de vue aux antipodes de celui du journaliste en question. N'empeche que cette histoire de Fateh l Islam est susceptible de faire germer un brin de racisme contre cue qui les ont accueillis meme si vous me diriez que la situation des Palestiniens est triste a mourir. Et meme si on ne saura jamais les tenants et les aboutissants de toute cette histoire.

Nidal a dit…

«je prefererai ne pas les massacrer de la sorte parce que justement chacun a le droit de s'exprimer et toujours.»

Attention, c'est une erreur classique: critiquer quelqu'un qui s'«exprime» n'est pas une atteinte à sa liberté d'expression; cette critique ressort également de la liberté d'expression. Mon propos n'est pas une attaque ad hominem, et je n'appelle à aucune violence; ma critique est donc parfaitement légitime.

Par ailleurs, côté «massacre», il me semble que le procédé le plus efficace de ce billet en la matière, c'est tout simplement la mise en gras de certains passages odieux (genre: «kystique»...), mon introduction n'étant là que pour indiquer que je ne reprends pas ce billet à mon compte.

Dit autrement: je pense que face à ce texte, c'est le texte de L'Orient-Le Jour lui-même qui provoque l'indignation, bien plus que ce que pourraient apporter mes propres commentaires.

«il faut comprendre que l'experience des Libanais a ete dure»

Évidemment. Et pour ma part, je n'ai pas passé une partie de mon enfance dans des caves, je n'ai pas vu un immeuble imploser, je n'ai pas vu les cadavres des victimes... Je m'interdis évidemment de trop juger les gens eux-mêmes.

En revanche, les organisations politiques, religieuses et les médias ont une responsabilité totalement différente. Écrire une saloperie raciste comme «entité kystique» dans un journal aujourd'hui n'est tout de même pas la même chose que de dire une connerie autour d'un café.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,
j'ai trouvé un article intéressant...
je me permets de vous le lien :

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1030

Merci à Nidal pour ce site :)

Anonyme a dit…

salut Nidal,
je comprends la critique de cet article mais cependant je ne comprends pas pourquoi tu penses que le liban va disparaitre! Il y a beaucoup plus de libanais que tu ne crois, toutes confessions confondues ,qui voient clair ou bien aussi clair que les circonstances peuvent le permettre , et savent que le gouvernement n est pas une entité salvatrice pour le peuple et ont peut etre deja deviné qui peut etre derriere ce fatah el islam. On peut douter ou non , après tout ce qui arrive au liban , de comment appeler ce pays? annexe a la syrie ou israel? champ de bataille? passage?message?? etc... mais eh bien le peuple libanais lui existe bel et bien. celui la meme qui va au travail chaque jour sans savoir pourquoi. tout ce qui se trame maintenant a fait que les libanais avec leur experience unique sont nés pour toujours et si le liban change de nom eux ils ne vont pas disparaitre!

Anonyme a dit…

Mais que ce simili-nidal aille donc vivre dans ce pays dirigé pas ce régime qu'il vénère tant !

La Syrie !

Les mot-clés de ses torche-culs de posts accompagnés de leurs commentaires niveau tinettes :

"sionisme partout", "racisme supposé", "point-godwin en pagaille", "l'ophtalmo à petites moukakes top cool", "hitler et même goebbels (sic)", "théories du complot à 2 balles", "réseau voltaire"...

Tiens "Nidal" au fait, Aoun a déclaré (je l'ai entendu de mes 2 oreilles sur Europe 1) "être à l'origine du tribunal international". Ca met un peu la pagaille dans ta défense à peine camouflée (pour pas dire maladroitement absurde) de la tyrannie syrienne.

dimsum a dit…

c'est marrant tous ces messages publiés par Anomyme... on dirait le même individu qui aurait de gros problèmes de schizophrénie...

Moins marrant, la ligne (très) dure choisie par le gouvernement Siniora pour sortir de la crise avec le Fatah al Islam
http://yalibnan.com/site/archives/2007/06/siniora_tells_t.php

je peux pas m'empêcher cependant de penser à une fuite en avant...
quelqu'un pourrait m'éclairer sur les relations actuelles entre partenaires de la majorité et entre siniora et le clan Hariri ?(est-ce qu'il ne serait pas en train de se tailler une "carrure" en profitant de l'âge et du manque de charisme de Saad?)

Orange a dit…

l'anonyme qui insulte nidal pourrait-il se hisser un peu au dessus de la "tinette" pour argumenter?
Parce que moi qui n'ai jamais mis les pieds au Liban et essaie de se faire une idée, ce sont les arguments qui m'intéressent pas les insultes.

Anonyme a dit…

Argumenter ?

Pourquoi pas mais c'est peine perdue...

Ce personnage "Nidal" est idéologiquement pollué et voit des théories du complot partout. Que peut-on faire ?

Lui demander pourquoi il ne parle que des prisonniers libanais détenus en Israel (qui sont pour la plupart des combattants) et pas des prisonniers politiques libanais qui croupissent dans les geoles syriennes depuis des décennies (pour leurs idées) ?

Lui demander pourquoi quant un régime politique lui convient, il ne trouve rien à redire sur les méthodes qui le maintiennent au pouvoir ?

Lui demander pourquoi il occulte les méthodes du Hezbollah (les "allocations" pour voiler les femmes, ou pour les tarés qui se "sacrifient", etc etc)...

Lui demander tout simplement, s'il a mis les pieds au Liban....

Concrètement, la franquiste, Nidal l'aurait certainement obtenue en 42 sans déployer trop d'efforts.

Cedrus a dit…

Il ne faut pas perdre son temps à commenter un torchon comme L'Orient Le Jour!! Après les copier coller des dépêches AFP, après avoir pratiqué l'auto-censure pendant l'occupation syrienne, ce journal sent les dollars de Hariri. Certains journalistes (des vrais!!) ont été écartés de ce journal ou priés de se plier aux directives de Saad & co.

Le Liban? oui je suis à 100% d'accord avec Nidal. Il est en train de disparaitre!! Mais je ne suis pas d'accord car il n'a jamais existé!!
Il n'y a pas de pays, d'Etat ni un peuple libanais. Il existe des Etats, des Peuples libanais.
Un pays maudit qui pue le fric, la poudre et les croix gammées...
C'est un pays qui pue le fascisme.
Chut! il faut jamais le dire à un libanais! C'est du "racisme". Mais venant d'un Libanais c'est du "syrianisme"..
Merci encore Nidal pour ce blog!
PS: Désolé pr ce commentaire trop dur mais j'exprime ma colère...

dimsum a dit…

pour info, on dit francisque et pas franquiste...

sinon pour ce qui est de l'existence du Liban... moi aussi je viens d'un pays qui existe pas vraiment, qui a été crée comme état tampon, négocié entre grandes puissances du 18ème, ce pays c'est la Belgique et pourtant à force d'absurdité, même s'il menace de disparaître (essentiellement pour des histoires de politicaille, de fric et de privatisations mais bon c'est un autre débat), il a fini par acquérir une culture propre... on a un humour bien à nous qui n'est ni français (d'ailleurs en général les blagues françaises surtout sur les belges sont bêtes à pleurer et on fait semblant de les trouver drôles pour que nos voisins d'outre quievrin se tiennent tranquilles:-) ni hollandais (les flamands sont pas fans de la hollande de leur côté non plus), on n'a pas inventé le surréalisme pour rien, "Ceci n'est pas un pays aurait pu écrire Magritte". Le Liban existe tout simplement parce que sur place il y a des gens qui se disent libanais, alors bon, ils sont peut-être pas tous d'accord sur ce que ça veut dire mais ça arrive aussi dans d'autres pays qui ont une longue "histoire"

merci pour ce blog, Nidal, il est stimulant

dimsum a dit…

aaaaaargh

pour la Belgique, c'est bien sûr du 19eme et non du 18eme qu'il s'agit, le genre de faute récurrente qui m'a valu de perdre pas mal de points à pas mal d'interros d'histoire ;-p

dimsum a dit…

salut nidal, ce petit message juste pour te dire que je viens d'uploader des photos de mon trip au liban au mois d'avril.
Le lien est sur mon blog:

http://lesballadesdedimsum.blogspot.com/2007/06/les-photos-sont-l.html

j'espère que quelques unes te plairont
A+

3antar a dit…

Cher anonyme à deux balles.

Tu dis :

"Aoun a déclaré (je l'ai entendu de mes 2 oreilles sur Europe 1) "être à l'origine du tribunal international""

Et bien, tu sembles ne pas avoir bien suivi le dossier.

En effet Aoun fût le premier à proposer un tribunal dit à caractère international, jusqu'à la fin il ne s'est guère opposé a un quelconque tribunal, il a cependant émis des doutes sur les textes instituant ce tribunal.
Les membres du gouvernement ont refusé de discuter de la pertinence des différents articles de ce dit tribunal .... (Normal ils n’avaient pas la main, le texte venait d’en haut)

Il émet donc en premier l'idée d'un tribunal international, mais pas celui que les lèches bottes au pouvoir se sont évertué à imposé !!!

Mais bon la propagande n'a pas de limite, et quand bien même elle en aurait le parti du futur ne les verrait pas !!!

3antar.

3antar a dit…

Encore une dernière pour l'anonyme !

Harriri père fût le premier a utiliser ce système de bourse pour les femme voilées !

C'était juste après avoir acheter des voix avec des bidons d'huile !!!

revises, 3antar.

Anonyme a dit…

Ce que j'aimerais comprendre, a chaque fois que je parcoure des blogs "libanais", c'est la chose suivante : pourquoi est ce que les chrétiens "de droite" comme vous les appelez?, vous dérangent visiblement bien plus que des partis comme le hesbollah pour commencer?
Expliquez moi, svp, cette chose qui me dépasse, qui vous fait critiquer quelques tatouages à la rue monot, plutôt qu'une chari3a, une politique et un mode de vie?