a

30 avril 2008

Intensification des provocations israéliennes au Liban

Évidemment, c'est tellement anecdotique que la presse française n'y consacre pas une ligne.


- Le 18 mars, un navire de guerre israélien est entré dans les eaux territoriales libanaises, avant d'être intercepté par les forces navales des Nations unies (dépêche du Monde, reproduite par exemple ici; il est intéressant de noter que la dépêche est orientée autour des «critiques» que le Hezbollah fait à la communauté internationale).

- Le 13 avril au soir, selon l'armée libanaise, un groupe de cinq soldats israéliens sont entrés de 150 mètres dans la zone d'as-Shaal au sud du Liban et sont restés dans la zone pendant 10 minutes avant de la quitter.

Par aileurs, selon le Hezbollah:
La formation chiite a indiqué que l’armée israélienne a également effectué des incursions dans les localités de Meis el Jabal (sud), d’El Ouazzani et dans la région de Ghajar (sud-est).
- Le 28 avril,
L’armée libanaise a affirmé que 12 avions de guerre israéliens ont violé l’espace aérien du Liban en survolant Beyrouth et d’autres parties du pays lundi.

Selon un communiqué de l’armée, “12 avions de guerre ennemis” ont violé l’espace aérien libanais peu avant midi.

Quatre d’entre eux ont survolé la côte au large de Byblos, dans le nord, et ont ensuite pris la direction de la province d’Hermel, dans l’est.

Huit autres ont survolé la ville de Rmeish, dans le sud, avant de se diriger vers Beyrouth, les montagnes du Chouf, puis Hermel, avant de retourner vers les territoires palestiniens.

Les survols ont duré environ une heure, selon le communiqué.
- Le plus beau: communiqué de presse de l'ONU du 24 avril:
UNIFIL had recorded a steep increase in the number of Israeli air violations, from 282 in February to 692 in March and 476 during the first half of April.
Ce qui donne en français:
La FINUL a enregistré une importante augmentation du nombre de violations aériennes israéliennes, de 282 en février à 692 en mars, et 476 pendant la première moitié d'avril.
On se demande bien pourquoi la presse française parlerait de ça. Ça ne fait jamais que 32 intrusions d'avions ennemis chaque jour. Dans la dépêche du Monde citée au début, il est indiqué «L’aviation israélienne survole presque quotidiennement l’espace aérien libanais»... presque?

Le lecteur français n'est certainement pas non plus intéressé par cette information du Jerusalem Post:
Des avions appartenant à l'armée de l'air sont entrés à une basse altitude dans l'espace aérien libanais, et ils ont été la cible de tirs anti-aériens de la part des Forces armées libanaises (FAL), a déclaré la radio Reshet Bet, citant un rapport de la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya, mercredi 23 avril.
Évidemment, quand Israël rasera la moitié du Liban dans une nouvelle guerre, ces omissions de la presse française permettront de mieux nous faire comprendre que l'État hébreux est en situation de légitime défense.

3 commentaires:

baibar a dit…

L'histoire ne leurs a pas suffit comme leçon, il y a des siècles cette région était parçemer de ville forteresse et dans ces forteresse il y avait des gens venu d'ailleur et intolerable "les croisés". Aujourd'hui c'est un état forteresse "l'etat sioniste" et dedans il y a des gens venu d'ailleurs raciste et intolerable. Demain il disparaitra comme se fut le cas des villes forteresse des croisés.

Anonyme a dit…

... et parallèlement, intensification de la résistance patriote face aux américano-sionistes et à leurs sbires. Le Liban est en train de renaître comme on l'aime, YAHOOOO!!

Jesse a dit…

Vous dites que le fait de ne pas en parler dans la presse française sert à justifier la future guerre israelienne. Why not?
Mais un esprit mal intentionné jugerait plutôt que l'accent mis sur ces "provocations israeliennes" récentes (sont-ce les premières depuis un an? ne sont-elles pas plutôt communes et régulières?) a pour but de justifier le coup d'Etat actuel du Hezbollah, qui doit défendre coûte que coûte ses armes, y compris pourquoi pas en rasant la moitié du Liban, afin de pouvoir défendre ce pays contre la prochaine agression israelienne (qu'il aura au préalable provoqué...)

Pour un blog censé parler du Liban, je vous trouve bien muet sur les événements intervenus depuis octobre 2007, en particulier autour du psychodrame de la présidence : 2 billets seulement sur cette période dont un sur un sous-préfet français limogé pour anti-israelisme et l'autre sur la reprise dans la presse française de violations de l'armée israelienne... vous devriez peut-être changer le nom du blog, cela peut induire en erreur les lecteurs...